Les interventions chirurgicales

 

V Santé animale : les interventions chirurgicales

 

Stérilisation, détartrage, ablation de tumeur et fracture comptent parmi les nombreux motifs d'intervention chirurgicale que peut subir votre ami canin ou félin. Quelques précautions s'imposent afin que celle-ci se passe avec un maximum de confort et de sécurité pour votre animal.

 

1) Intervention chirurgicale : souvent au moins une fois dans leur vie !

 

Même s'il ne souffrent d'aucune maladie, les chiens et chats font souvent l'objet d'une intervention chirurgicale au moins une fois dans leur vie, notamment lors de la stérilisation des chiennes et des chattes dans un but préventif (tumeurs mammaires, infection de l'utérus...). En outre, les affections dentaires (tartre, dents cassées...), certaines fractures ou encore la présence de tumeurs nécessitent également une chirurgie dans un but curatif.

 

2) A jeun avant l'opération

 

Pour être opéré, votre petit compagnon va devoir être anesthésié. L'anesthésie utilisée sera réalisée par une injection intramusculaire ou intraveineuse et parfois également, à l'aide de gaz anesthésiques, suite à la mise en place d'une sonde dans la trachée de votre ami. Dans tous les cas, il est impératif que votre animal soit à jeun pour l'anesthésie. La veille, vous devrez donc veiller à ce qu'il n'ait accès à aucune nourriture. Votre vétérinaire vous précisera l'heure à laquelle vous devrez ôter les aliments et éventuellement l'eau, en fonction du type d'anesthésie et d'intervention que doit subir votre ami.

 

3) Traitement anti-douleur et antibiotique

 

Avant de procéder à l'opération, votre vétérinaire aura administré à votre chien ou chat un anti-douleur afin que son réveil soit le moins douloureux possible. Si nécessaire, il vous prescrira des comprimés anti-inflammatoires à donner le lendemain et les jours suivants. Vous devrez également donner à votre animal son traitement antibiotique, sous forme de comprimés ou de sirop. Enfin, ne vous inquiétez pas si ses yeux sont humides : lorsqu'ils sont anesthésiés, les animaux gardent leurs yeux ouverts. Votre vétérinaire aura donc pris le soin de mettre une pommade (larmes artificielles) dans ses yeux afin d'éviter un dessèchement de la cornée.

 

4) De retour à la maison...

 

A la maison, placez immédiatement votre chien ou votre chat dans un endroit bien chaud et bien calme. S'il risque de lécher ou mordiller sa plaie, il convient de lui mettre un tee-shirt ou une collerette autour du cou, pour qu'il n'ait pas accès au fils de suture.

Enfin, suivez bien les recommandations de votre vétérinaire avant de ré-alimenter votre ami : de nombreux anesthésique induisent de la nausée et des vomissements et s'il n'a pas été hospitalisé plusieurs jours, il faut parfois attendre quelques heures après son retour à la maison avant de lui donner à manger.

 

5) Le contrôle post opératoire

 

Votre vétérinaire informera de la date du contrôle post opératoire en vous rendant votre ami. S'il a des sutures irrésorbables, elles doivent en général être retirées 10 jours après l'opération. Si elles sont résorbables, elles disparaîtront d'elles-mêmes.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site