Cancers : il y en a pour les chiens et les chats aussi

 

III Santé des animaux : cancers des chiens et chats domestiques

 

Les chiens et les chats ne sont malheureusement pas épargnés par le cancer. Plus fréquent chez les animaux âgés, il se manifeste souvent par un amaigrissement, l'apparition de grosseurs ou encore de différents symptômes en fonction de l'organe atteint (vomissements, anémie...).

 

1) Tumeurs et cancers des chiens et chats

 

Tous les organes des chiens et chats peuvent devenir un jour le siège d'une tumeur. Cette dernière est le résultat d'une prolifération anormale des cellules. Chez nos carnivores domestiques, l'origine de cette prolifération anormale est rarement connue, à l'exception de certains cas (virus de la leucose féline, prise de médicaments contraceptifs...). Il est important de bien faire la distinction entre deux types de tumeurs : les tumeurs bénignes qui peuvent grossir localement et parfois s'ulcérer et les tumeurs malignes, encore appelée cancers, de pronostic généralement plus sombre, qui ont la faculté de produire des métastases, consistant en des cellules tumorales se détachant de la tumeur primaire et allant envahir d'autres organes par voie sanguine ou lymphatique.

 

2) Quelques exemples de cancers

 

Il existe de très nombreux cancers pouvant atteindre différents organes des chiens et chats. Parmi les plus fréquents on le mastocytome, une tumeur de la peau plus souvent rencontrée chez les vieux boxers, labradors, et terriers. Elle se présente souvent sous la forme d'un ou plusieurs nodules sur la peau. Des troubles digestifs, nerveux ou de l'anémie peuvent l'accompagner. Certains mastocytomes sont bénins mais d'autres métastases provoquent la mort de l'animal en quelques mois. Les mamelles des chiennes et des chattes non stérilisées et donc soumises à l'activité hormonale de l'ovaire et l'hypophyse peuvent également être le siège de cancers, plus fréquents encore lors de prise de traitements contraceptifs.

En outre, FELV, un virus infectant les chats, est capable d'entraîner la transformation maligne des cellules qu'il infecte et de provoquer l'apparition de lymphosarcome (cancer atteignant notamment la moelle osseuse et les ganglions lymphatiques) et de leucémies. Enfin, des organes tels que la rate, le foie et les os peuvent aussi être le siège de cancers qui ne laissent malheureusement fréquemment qu'une espérance de vie limitée à quelques mois.

 

3) Des traitements pour augmenter l'espérance de vie...

 

Lorsque cela est possible, l'ablation chirurgicale de la tumeur maligne est généralement conseillée. Elle permet de faire analyser la tumeur et de déterminer notamment sa nature et son stade de développement. Dans de rares cas, ce traitement suffit à guérir l'animal même si des récidives sont toujours possibles. Parfois, le traitement du cancer passe par la chimiothérapie et/ou la radiothérapie consistant en l'explosion de la tumeur à des radiations ionisantes par voie locale ou via l'injection de composés radioactifs. La radiothérapie est coûteuse et il existe peu de centres vétérinaires la pratiquant.

En outre, les corticoïdes sont utilisés pour réduire l'inflammation et la douleur souvent présentes. Enfin, certains fabricants d'aliments spécialisés propose un régime spécial riche en matières grasses et appauvri en glucides, particulièrement recommandé pour les chiens atteints de cancer.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site